Faits divers 1ères manchettes

1 Cri du choeur avec Jimmie Noone "Rascal you" - 2 Freda Payne "Band of gold" - 3 Pink Floyd "See Emily play, Arnold Layne" - 4 The Clash "Pressure drop" - 5 Inventeurs d'inventaires, Len Barry "123", Jackson 5 "ABC", The Pipettes "ABC" + lien sur le titre - 6 Christmas tribute, Otis Redding "Merry Christmas Baby", Brook Benton "You're all I need for Christmas", The Waitresses "Christmas wrapping" - 7 Epiphanie selon Tammy Winette "Inspiration" - 8 Prince versus Helen Smith "You got to be a man" - 9  "Land of a 1000 dances" par Cannibal & the Head Hunters, Wilson Picket et les Walker Brothers pour la 1000e visite ;o)

Le cri du choeur... vieilles canailles; action-réaction!

Vidéos blanchies!? Changement de donne, prendre le gauche! Retour à la case départ... on reprend les même et ça repart via you tube! contourne con, tourne qu'on tourne... Vieilles canailles! L'ensemble des vidéos ainsi que celles empruntées se trouvent en lien sur la playlist de "play misty for my vidéos" avec commentaires de Suisses aux Bahamas, d'Adamo à Joe Simon! Retour à l'essentiel avec un "Rascal you" swing à mourir... ce qui tombe bien, veulent tous le trucider le canaillou!
Ps: hé bé now finito you tube, viva quelle banne blogue! Combien de temps, combien de tempos, combien de tant pis pas grave?

Ouïr: Jimmie Noone "Rascal you" ou comment Serge révisait ses classiques en mode roots ou variétoche, vieille canaille!

video

Fredda Payne passe en Suisse: "Band of gold"

Quelle bonne blague, voilà qu'après avoir collectionné secrètement ses bands of gold, Freda passerait en conté helvétique... Ach Freda...
Nous avions 21 ans et je la ramenais enfin chez moi, ma belle métisse; maman serait contente, belle comme un coeur et svelte, douce et au top twenny. 1969, les black amers loques, un peu révoltés, survoltés parfois, mais encore bien doux dans les charts. Faut ramener l'oseille après tout et pas trop choquer les whiteys. Mais pas que le flues, les boys aussi... Freda a de bons amis d'enfance, fichés chez Gordy, tableau d'honneur à tout coup, les hommes de chez HDH sont affiliés à la Ross arrosée, qui rapporte plus que les autres, même Martha a été abandonnée. Seulement les arriérés restent chez Berry, alors s'en vont. Bien ces hommes, ils se souviennent de leur belle amie, copine d'école, ma jolie tendre et caline fiancée, un peu perdue dans des maisons de disques inconnues. Alors pour rebondir, ils vont topper ensemble à coup de Band of Gold jubilatoire et Bring the Boys Home en plein Viet Nam. Courageuse avec ça! Qui ne danserait pas là-dessus et pourquoi laisser tomber ma petite fiancée? Fred a peine!

Ouïr Freda Payne "Band of gold"

video

Arrêtez ça!

Trop de bonnes chansons à découvrir pour tergiverser sur Pink Floyd. Ca vaut pas tripette, à ranger avec les disques de Toto, laissés dehors un vendredi soir. Retour aux Stones, aux Byrds, à tonton Young. Erreurs de jeunesse, ça arrive, on va pas en faire un cheddar. Du rock'n'roll, de la soul et du funk par kilo, chanter des bonnes chansons de Trenet, Brassens et Lapointe, improviser un boeuf de guitare, délirer sur un dub des familles... mais please laissez ces requins de studio sans imagination dans un coin de la discothèque des Lilas; Barret a créé un bon groupe, monté des morceaux intemporels, puis il est parti ailleurs, a enregisté deux albums irresistibles. Le reste:  du superflu,  gonflant par dessus tout... disparaît poudre aux yeux cupide...

Ouïr: Pink Floyd "See Emily play - Arnold Layne"

video

Tourne tourne disque, fais ta Révolution...

En '79 sortait ce bonheur en barre, "Black Market Clash" - format 78t of course, la version rallongée et rajaunie du compact étant juste bonne à se révolter dans la cuisine... Rach'tez vous une platine bordel! Voilà bien 17 ans qu'il trône dans mes maisons - c'est beau d'être riche - 9 titres essentiels et fondamentalement dansant:
 "Pressure drop, Time is tight... ach!  Sans parler du bonheur d'aller re/découvrir les versions originales.Merci le Clash et dans ces conditions, là maint'nan, tout d'suite, si nous faisions une tite rando avec ce cool rasta là...?

Ouïr: Clash "Pressure drop", et 30 ans après tu sautes encore!

video

Chers inventeurs d'inventaires et autres appellations fumeuses voir pas très net', l'erreur est dans la toile et la bêtise aussi!

Vivent les classements bien ordonnés, si "je range ça t'arrange", Jerça pour les intimes... J'ai réemménagé - ménage en moins - sans plus vraiment m'y retrouver, les disques me semblant perdus, mieux vallait ne plus chercher. Ceux sur lesquels je tombais, me semblant alors parfaits. Sinon j'entonnais les plus fines mélodies, au ciel de se rappeler à moi... J'habite sous les toîts, ça mouille encore pas mal ces temps-ci! Puis sur la durée, bien souvent on s'y remet quand même et là y'a pâte à tartiner, rien de mieux que l'antédiluvien abc... de nos écoles. Une fois redevenu casanier, et face aux références à perte de vue, il est possible de tenter français/étranger, rock/soul, Pop/folk, tout au bout on peut trouver variétoche, classique, B.O et compiles diverses, mais les premiers "hic" font surface entre les B.O. d'un seul artiste, dont l'oeuvre serait bien marquée (Curtis Mayfield, Isaac Hayes par exemple) et d'autres, simples compiles déguisées pour emplir des films creux...
Marre des classements, le top du rangement étant, qu'il devient difficile à dénicher le petit bijou qui aurait ensoleillé la minute à venir. En magasin s'en était devenu remarquable. A la Fnac St Lazare par exemple, dans les rayons ramifiés à l'extrême de chez Joseph Gibert? Bon, z'ont trouvé la solution: ils ne vendront bientôt plus rien! On en arrive alors à l'internet, un petit tour dans les écuries de la mule et vers les présentoirs à agrumes, pour se rendre compte de ce qu'il faut abhorrer. Trop sérieux s'abstenir. A quoi ça rime, Karim? Arrêtez les, sont devenus fous:
Oldies, vieux morceaux, real oldies (riez!), good ole rock, rock musique, rock classique, rock général, général blues (si si mon lieutenant), rock/pop, classique reggae, car cruise (sic), chanson française, chicano oldies, country/gospel, christian & gospel (j'ai pas trouvé gospel & muslim), rap chrétien (juste à côté de la  boudhiste soul?), old country, oldies hit (manque un s non?), post-grunge (sans les timbres), R and B, R&B male vocal, soft rock (elle est bien molle celle là!), twee pop, jazzfunksouldisco (allo?), vocal (?), 60s rock/radio (moi pas comprendre), shag (idem), holiday (!), unknown, misc, unclassifiable, autres, others (celles-là on les sentait venir)... et le meilleur pour finir, ouvrez bien les yeux... NONE ;o)... Vous en connaissez d'autres du même tonneau?

Ouïr: Len Barry "123" - Jackson 5 "ABC" - The Pipettes "ABC". A l'école du son bouge ton...

video

Par la Barbe de Saint Nicolas, c'est par où la crêche?

Un jour Stéphane et son écheir, son échelle pardon, à l'épaule, un autre Besancenot sur le trottoir de gauche et Majax devant l'affiche de Majic... Daniel, the Dark one, à attendre une Amy qui ne viendrait plus, Gaëtan Roussel qui vérifie les devoirs de son fils dans le bus, avant de lui avoué qu'on allait se revoir le soir même! Hier c'étaient encore Silvain Vanot, le sapin et son loulou... Tous ceux qui m'ont inspiré la ptite trilogie que voilà, histoire de se réchauffer un peu les pas de danse. Un spécial coucou à ma Garance, tant que perdure en moi son sourire... et Otis, qu'on a pu retrouver au beau milieu d'un chouette "Conte de Noël", pour le blog aussi of course, because sans elle point de fugue en avant, il serait moins banne. Un coucouroucou spécial à notre intrépide Pioupiou, pour sa jovialité, ses demandes expresses! Something special encore pour Anne Onyme, qui inspire comme on boit aux fontaines... Et toi Anne, qui n'a rien d'un cali-méro et qu'on abba pas facilement! Pensée à vous tous, inconnus de passage, famille, amis fidèles, retrouvés, découverts ou quittés au fil du chemin et de par le vaste monde... Let's the music play!

Noël avec Otis Redding "Merry Christmas baby", Brook Benton "You're all I want for Christmas", The Waitresses "Christmas wrapping"

video

Notre pensée d'Epiphanie à toi où que tu te trouves... fêve que l'hiver cajole en secret, quand Miss Wynette nous révèle ses croyances

I believe for every drop of rain
that falls a flower grows
I believe that somewhere 
in the darkest night a candle glows
I believe for every one 
who goes astray 
someone will come to show the way
I believe
I believe
I believe above the storm 
the smallest prayer will still be heard
I believe that someone in the great somewhere hears every word
Every time I hear a new born baby cry or touch a leaf or see the sky
Then I know why.... I believe

Ouïr à ne pas en croire ses oreilles; Tammy Winette: "I believe"

video

Prince versus Little Beaver versus James Brown Ouïr: Helen Smtih "You got to be a man" 1967! Rien ne se crée, tout se transforme et ça se danse!

Bon à cinq ans j'en étais à Adamo, "Mamy blue" et Nicoletta des "Volets clos". Le rock à Othis, c'était Mungo Jerry et la modernité "Pop corn"... excusez du peu! A 5 ans à Mineapolis, à part le Zimm', se réchauffait-on aux ressucées browniennes d'un funk en gestation via Miami et New Orleans, d'où les Meters en devenir et leur Toussaint patron avaient déjà écrit la loi sur les rythmes syncopés originaux...? Papa Nelson disait-il à son fils devient un homme, quand sa mère lui sussurait: "kissssss...."? Possible, t'en penses quoi Roger?! 
Quelle qu'en soit la raison, voilà une synthèse en bonne et due forme de l'esprit créatif en musique, comme en toute chose. La version masculine (sic) en cliquant au dessus sur le titre. Sinon, jetez vous si ce n'est encore fait depuis belle lurette, sur le catalogue Soul Jazz Record, qui vaut son pesant de cuivre et autres percus, basses, batteries... 

Et pour la petite histoire, a big Kiss to Helen Smtih "You got to be a man" 1967! Soyons bon Prince, essayons de ne pas trop la décevoir...

video